ISOCENE

Date: septembre 2019
Lieu: Hôtel d'Albret, Paris 3ème
Cadre: Paris Design Week 2020
Mission: Conception, fabrication, montage
Partenaires: Initiatives Solidaires, La réserve des Arts

L’installation est formée de plusieurs modules pouvant être assemblés dans une multitude de configurations. Le système prolifère dans une grille composée de cubes d’un mètre. Il y a quatre typologies de tasseaux et deux types de plaques différentes assemblé(e)s par des systèmes de serrage réversibles, facilitant leur montage et leur démontage. L’Isocène est plus qu’une installation, c’est un système pensé pour des usages futurs dans une démarche de «design for deconstruction».

L’isocène mobilise des gisements de matières locales transformées dans une logique de série à travers des outils industriels et numériques, inscrivant l’approche dans une logique de «remanufacturing». Quinze kilomètres, c’est le rayon dans lequel s’inscrit la fourniture des matériaux de l’installation.

Cinq kilomètres, c’est le rayon dans lequel s’inscrit sa préfabrication, entre Paris et Aubervilliers. L’ensemble des matériaux de réemploi formant le système sont issus d’Île-de-France, collectés dans le milieu de la construction ou celui de l’événementiel par des acteurs locaux: Les tasseaux ont été récupérés par INITIATIVES SOLIDAIRES sur un chantier francilien, Les panneaux dérivés du bois par LA RESERVE DES ARTS dans le milieu de l’événementiel régional, les panneaux de plastique transparent du démontage d’une exposition des ARCHIVES NATIONALES, Les équerres proviennent des deux dernières installations d’UBLIK.

crédits photos : Cyrille Llalement